Gabrielle d'Estrées (vers 1573-1599)

 

Le personnage

image001Favorite d’Henri IV de ses 20 ans jusqu’à son décès, Gabrielle d’Estrées souhaite très tôt devenir reine de France, en lieu et place de Marguerite de Valois. Elle donne de plusieurs enfants à Henri IV, dont certains sont légitimés princes du royaume, tel César, duc de Vendôme.

Avec Gabrielle d'Estrées, Henri IV réalise la majeure partie de son œuvre. C'est par elle qu'il est devenu un grand homme d'Etat. C'est à cause d'elle qu'il a fait le saut périlleux, comme il lui a écrit, en se convertissant au catholicisme et en se réconciliant avec la France.

 
Gabrielle lui a conseillé de prendre Sully comme ministre. Elle a permis la paix avec les Espagnols. Elle lui a surtout, bien que catholique, inspiré l'édit de Nantes, son chef-d’œuvre. Elle l'a réconcilié avec les Guises par l'intermédiaire du duc de Mayenne qui l'avait fait sauter sur ses genoux quand elle était toute jeune. Alors que Gabrielle d'Estrées, mère de trois enfants, enceinte d'un quatrième, est sur le point d'être épousée et de devenir reine de France, elle meurt en 1599.

« Ceci est le doigt de Dieu », s'écrie Henri IV, le jour où il apprend cette mort subite, voire mystérieuse, dans d'atroces souffrances au moment de son quatrième accouchement. Gabrielle d'Estrées ne sera jamais reine de France malgré la robe de mariage déjà faite, et l'anneau qu'il lui avait passé au doigt trois mois auparavant. Au lendemain de sa mort, Henri IV écrit : « Mon affliction est aussi incomparable que l’était le sujet qui me la donne. Les regrets et les plaintes m’accompagneront jusqu’au tombeau. La racine de mon cœur est morte et ne rejettera plus... ».

 

Son histoire avec la Seine-et-Marne

image005

Gabrielle acquiert la jouissance du château de Quincy-Voisin, jusqu’à ce que le roi la nomme « marquise de Montceaux-en- Brie » (aujourd’hui ville de Montceau-lès-Meaux, Seine-et-Marne) et lui en donne le château construit par Catherine de Médicis.

Après la mort de Catherine de Médicis et un passage entre les mains de ses créanciers, le château est acheté le 25 mars 1596 par Gabrielle d'Estrées pour 39 000 écus. Gabrielle d'Estrées qui se voit future reine de France entreprend de reconstruire le château.

image003En 1597, elle confie les travaux à Jacques II Androuet du Cerceau. C'est un château construit sur un terre-plein carré cerné de fossés avec des pavillons aux angles à simple rez-de-chaussée et toit à l'impériale. Un des marchés de ces pavillons est confié à Jean de l'Orme et Rémy Collin en décembre 1598. Il en subsiste deux du côté  de l'entrée. Le château forme un quadrilatère avec des façades adoptant l'ordre colossal. C'est Claude Mollet qui en a dessiné les jardins à la Française. Passé ensuite au prince de Conti, le château fut démoli à la Révolution. Celui-ci est presque entièrement rasé au XIXème siècle.

Il reste quelques ruines, une chapelle et les bâtiments de l'avant cour transformés en maison bourgeoise. La partie Est du château est actuellement un corps de ferme.

 

 

Sources :

 

AD 77-Extrait de texte du site des Archives Départementales de Seine-et-Marne.

http://archives.seine-et-marne.fr/gabrielle-d-estrees-vers-1573-1599

 

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0. Source : Article Gabrielle d'Estrées de Wikipédia en français (auteurs)