Coulommiers

Coulommiers

Code postal : 77120 – Insee : 77131

 

13852 Columériens en 1999

Superficie 1093 ha - Cours d'eau : le Grand Morin

Région Ile de France

Canton de Coulommiers

Arrondissement de Meaux

 

 Etymologie : du latin « columba », le pigeon, ou « columbarium », le pigeonnier. D’après la légende, les Romains, lors de la conquête de la Gaule, auraient appelé « Château-Colombier », la tour et les maisons qui l’entourent.

 Patrimoine : Eglise N.D. des-Anges, 1617 – Logis du Commandeur, XV°-XVI° s. – Chapelle Ste-Anne, fin XIII° s. - Manoir XVI° s. – Pavillon des Gardes, 1631 – Château de Montanglaust, XVII° s. – Tribunal, 1864 - Hôtel de l’Orme Chaumont, XVII°-XVIII° s.

 Historique : Sous l’Antiquité, Coulommiers est un petit village et se développe à partir du Moyen Age. Un marché est créé sous l’impulsion d’Henri 1er de Champagne. En 1231, Thibaut IV concède aux habitants une charte d’affranchissement qui les libère et la taille et de la corvée. Des aménagements urbains sont entrepris, des constructions religieuses, comme la Commanderie des Templiers.

 Activités anciennes : Exploitations agricoles

 Ancien régime : Intendance, Paris - Election, Coulommiers - Subdélégation, Coulommiers - Grenier à sel, Meaux - Coutume, Meaux - Parlement, Paris - Bailliage, Meaux - Gouvernement, Champagne - Diiocèse, Meaux - Archidiaconé, Brie - Doyenné, Coulommiers

 1790, District, Rozay - Canton, Coulommiers

 An IX, Arrondissement, Coulommiers - Canton, Coulommiers - 1926-1982, Arrondissement, Coulommiers - 1982, Canton, Coulommiers

 Territoire et administration : 28 pluviôse an VIII, création de l'arrondissement de Coulommiers - Par la loi du 18 juin 1843, fixation de la limite territoriale entre la commune de Coulommiers et celle de Mouroux - Par décret du 10 septembre 1926, suppression de l'arrondissement et donc de la sous-préfecture de Coulommiers

 Toponymie : Columbariensis ecclesia - Columberiae - Colomiers-en-Brie - Colomyers - Coullommiers-en-Brye - Coulomiers

 Hameaux et écarts : Montanglaust - Pont-Moulin - Saint-Pierre - Le Theil - La Tour-Beaufort - Triangle

 

Une pièce de l’Hôtel-Dieu servait aux réunions des assemblées des notables de la ville, c’est-à-dire des échevins et du maire, dès le XIII° s.

En 1801, lors de la fusion de l’Hôtel-Dieu et de l’hôpital de la Charité, la salle de réunions de l’assemblée communale qui

était dans l’hôtel-Dieu fut transférée dans l’ancien hôpital de la Charité et y resta jusqu’en 1841.

 

Coulommiers, H de V pendant Gde Guerre    Coulommiers,%20Mairie%202003

   

Hôtel de Ville, pendant la guerre                                 Hôtel de Ville, 2004

 

La 1ère pierre a été posée le 27 septembre 1841.

Architecte : Hippolite Lebas, architecte de l’église N.D. de Lorette.

 

LES MAIRES DE COULOMMIERS

1790

 Martial CORDIER

1790 - 1792

 Louis LEROY, dit Dix Août

1793 - 1795

 Georges Philippe Henri THOMÉ

1808 - 1815

 P.E. marquis GODDES de VARENNES

1815

 Simon Victor BARBIER

1815 - 1826

 François Maximilien PERRIN

1826 - 1830

 Jean Louis André PARNOT

1830 - 1832

 A. marquis GODDES de VARENNES

1832 - 1835

 Pierre André DEGAS

1835 - 1839

 A. marquis GODDES de VARENNES

1840 - 1844

 A.E.F.M. OGIER de BAULNY

1844 - 1849

 Pierre André DEGAS

1851 - 1852

 Basile Célestin DELAMARE

1852 - 1864

 François SORELLE

1864 - 1874

 Alexandre Ludovic de MAUSSION

1875 - 1892

 Armand Isidore MIE

1892 - 1896

 Léon CLAVÉ-BERTRAND

1896 - 1908

 Frédéric Auguste Paul BRODARD

1908 - 1911

 Etienne Léon DELSOL

octobre 1911

 Paul René BRODARD

1912 - 1919

 Etienne DELSOL

1919 - 1925

 Ernest DESSAINT

1925 - 1941

 Pierre MORTIER

1941 - 1944

 Gaston BERTIER

1944 - 1947

 René ARBELTIER

1947 - 1955

 Gaston BERTIER

1955 - 1959

 Pierre MAGNON

1959 - 1971

 Daniel TOURNEUR

1971 - 1977

 Bertrand FLORNOY

1977 - 1980

 André GAILING

1980 - 1983

 Paul LETORT

1983 - 1992

 Robert ELVERT

depuis 1992

 Guy DRUT