Guignes-RabutinGuignes-Rabutin,%20logo

Guignes-Rabutin

Code postal : 77390 – Insee : 77222

2412 Guignois en 1999

 

Superficie 568 ha - Cours d'eau : l'Avon

Région Ile de France

Canton de Mormant

Arrondissement de Melun

 

 

 Etymologie : non élucidée

 Patrimoine : Eglise St-Jacques-le-Mineur du XVIII° s. - Ferme fortifiée de Vitry, XII° s. – Maison du Belvédère,  XVIII° s.

 Historique : Existence dès l’époque Gallo-romaine, avec le site de Vitry. Le bourg se développe au XII° s. autour de la ferme fortifiée de Vitry. La ville autrefois s’appelait « Guignes la Putain ». Vers 1384, les habitants réfugiés au cours d’une bataille auraient alors ménagé leurs intérêts, en se réclamant systématiquement du parti des assaillants. Le surnom est par la suite conservé par la Cie des Arquebusiers, qui porte en signe d’enseigne, une « catin » (poupée plantée sur une perche).

 Activités anciennes : exploitations agricoles

 Ancien régime : Intendance, Paris - Election, Melun - Subdélégation, Melun - Grenier à sel, Fontenay - Coutume, Melun - Parlement, Paris - Bailliage, Melun - Gouvernement, Ile de France - Diocèse, Sens - Archidiaconé, Melun - Doyenné, Melun

 1790, District, Melun - Canton, Chaumes

 An IX, Arrondissement, Melun - Canton, Mormant - 1926-1982, Arrondissement, Melun - 1982, Canton, Mormant

 Territoire et administration :  Plan d'intendance de 1788 - Plan cadastral par masses de cultures de 1806/1807 - Par arrêté du Conseil d'Etat du 24 octobre 1747, Yèbles est détachée de Guignes - Par ordonnance du 11 juin 1832, fixation de la limite territoriale entre les communes de Guignes et de Yèbles - Par ordonnance du 31 août 1832, fixation de la limite territoriale entre les communes de Guignes et d'Andrezel

 Toponymie : Guignes dit la Câtin - Guignés-en-Brie - Guignes-Libre - Guignes-Rabutin - Guignes et Yèbles

 Hameaux et écarts : Guignes - Vitry - Les Planches - La Tuilerie - Grateloup - Préfosse - Le Chêne - Vulaines

                  

Guignes Rabutin        Guignes%20Rabutin,%20mairie%20et%20écoles,%201953,%20aérienne           

Mairie, en 1899                                                       Mairie-école, en 1953

 

En 1851, le Conseil Municipal prend la décision de construire un bâtiment

sur l’emplacement de la basse-cour du presbytère.  Une pièce était prévue pour le secrétariat de Mairie et, au 1er étage,

une grande salle pouvant recevoir les conseillers municipaux pour leurs délibérations. Inauguration en 1855.

 

Guignes-Rabutin, porche de la mairie

  

 Entré secrétariat et presbytère

 

L’année suivante, 2 corps de bâtiments furent ajoutés. L’un fut affecté à la police et l’autre servit à la Garde Nationale et ensuite aux sapeurs pompiers. Les bâtiments furent démolis en 1950.

 Depuis 1980, la mairie occupe les locaux de l’ancien presbytère, datant du XVIII° s. et construit sur un terrain donné par Jacques Samuel Bernard.

 

 

LES MAIRES DE GUIGNES-RABUTIN

1791 - 1793

 Nicolas JOUAS

1793 - 1794

 Louis FADIN

1794 - 1801

 Etienne THOMAS

1801 - 1842

 Godefroy LESOURT

1842 - 1847

 Godefroy LESOURT

1847 - 1858

 Camille LOYVET

1858 - 1862

 Auguste LESOURT

1862 - 1871

 Charles TISSIER

1871 - 1873

 Victor BRAZILLIER

1873 - 1876

 Charles TISSIER

1876 - 1887

 Joseph MORIN

1887 - 1894

 Victor LEDREAU

1894 - 1900

 Georges VAUQUOY

1900 - 1906

 Hector REMOND

1906 - 1910

 Auguste CLASENS

1910 - 1914

 Louis BOSC

1914 - 1919

 Charles Denis CADAS, 1er adjoint remplace le maire mobilisé

1919 - 1925

 Paul SIMEON

1925 - 1926

 Auguste GUILLOTEL

1926-1944

Alphonse RUCHE

1944

 Paul MURAOUR, mis en fonction le 18 mars sur décision du Préfet

1944 - 1945

 Pierre COMBE, Président du Comité de Libération, décision du Préfet

1945 - 1946

 Fernand DENIS

1946 - 1947

 Marcel LEFEURE

1947 - 1959

 Henri BISSON

1959 - 1999

 André SIMEON, Conseiller Général 1967-1973

depuis 1999

 Jean  BARRACHIN