MelunMELUN 

Melun

Code postal : 77000 – Insee : 77288

36998 Melunais en 1999

Superficie 777 ha

Cours d'eau : la Seine et l'Almont

Région Ile de France

Canton de Melun

Arrondissement de Melun

 

 

 Etymologie : d’un oppidum gaulois « Metlosedum », le siège de Metlos, ou « Melodunum », la ville close de Metlos, site fortifié sur une île de la Seine, occupé par les Sénons.

 Patrimoine : Collégiale N.D. XI°-XV°- s - Eglise St-Aspais, XVI°s. - Prieuré et crypte St Sauveur XI°-XVI° s. – Cave et maison médiévales, Ancien Palais de Justice, 1404 et 1876 – Abbaye St-Père et cloître –  Ancien palais abbatial, XVII°s. – Couvent des Récollets, XVII° s. –  Ferme de Montaigu, XVII°s. – Clocher St-Barthélémy, 1737 – Prison 1811-1885 – Château Gruber, 1888 -

 Historique : Citée par Jules César, la ville gallo-romaine se développe. Au Moyen Age, elle s’affirme comme place forte, avec un ensemble religieux et un château. Robert le Pieux, fils d’Hugues Capet en fait sa résidence principale. Melun restera ville royale pendant 300 ans, jusqu’à Philippe Auguste. Le XVI° s. sera une période de prospérité. La ville sera reprise en 1590 par les troupes du roi Henri IV. A la Révolution, 57 édifices sont vendus comme biens nationaux. La Constituante, en 1791, fait de la ville le chef-lieu du département.

 Personnalités : Jacques Amyot, Cézanne.

 Activités anciennes :

 Ancien régime : Intendance, Paris - Election, Melun - Subdélégation, Melun - Grenier à sel, Melun - Coutume, Melun  - Parlement, Paris - Bailliage, Melun - Gouvernement, Ile de France  - Diocèse, Sens - Archidiaconé, Melun - Doyenné, Melun

 1790 : District, Melun - Canton, Melun - An IX : Arrondissement, Melun - Canton, Melun-Nord et Sud

 1926-1982, Arrondissement, Melun - 1982, Canton, Melun-Sud

 Territoire et administration : Par ordonnance du 12 mars 1829, fixation de la limite territoriale entre la commune de Melun et celle de Vert-saint-Denis - Par ordonnance dy 8 mars 1832, fixation de la limite territoriale entre les communes de Melun et de La Rochette - Par ordonnance du 8 janvier 1934 et du 7 septembre 1840, fixation des limites territoriales entre Melune t Vaux-le-Pénil - Décret du 10 septembre 1926, comme suite à la suppression des arrondissements de Coulommiers et de Fontainebleau, modification dur essort de celui de Melun - Par arrêté préfectoral du 19 octobre 1972, création du District de Melun-Le Mée auquel la commune est rattachée - Par décret du 28 octobre 1975, les cantons de Melun-Nord et de Melun-Sud ont été remplacés par 4 cantons : Melun-Nord, Melun-Sud, Perthes et Savigny-le-Temple

 Toponymie : Melodunum - MeclidoneMellung

 Hameaux et écarts : Melun-Nord - Melun-Sud - Les Fourneaux - Trois-Moulins – Montaigu

 

Melun, H DE V gravure 1716

Il est bien difficile d'avancer une date pour la nomination des premiers échevins de la ville de Melun. On sait que des procureurs-syndics, puis des "commis au gouvernement" sont nommés par le roi et chargés d'administrer les biens et les affaires des villes du domaine royal. Nicolas TAPPEREAU, bourgeois de Melun, sieur de Marché-Marais, fut désigné pour remplir ces fonctions. Son nom figure dans le procès-verbal de la première Coutume du bailliage (20.10.1506). Il peut-être considéré comme le premier maire de Melun.

En 1560, le roi nomma Gabriel BORDIER, procureur-syndic de la ville. A partir de cette époque, le pouvoir municipal fut définitivement constitué. En 1588, Claude LECONTE, l'un des échevins, fut élu maire. En 1590, les soldats d'Henri IV, le font prisonnier et le gardent dans la Maison commune, située à l'extrémité de la rue Neuve, sur les bords de Seine (Rue Eugène Briais).

Première mairie de Melun, d'après Jourazier, 1716 (Dessin de M. Paul Thierry). Elle était composée d'un rez-de-chaussée et d'un étage que surmonte un toit d'ardoise.

En 1588, Claude LECONTE, l'un des échevins, fut élu maire. En 1590, les soldats d'Henri IV, le font prisonnier et le gardent dans la Maison commune, située à l'extrémité de la rue Neuve, sur les bords de Seine (Rue Eugène Briais).

Première mairie de Melun, d'après Jourazier, 1716 (Dessin de M. Paul Thierry). Elle était composée d'un rez-de-chaussée et d'un étage que surmonte un toit d'ardoise.

 

 

 
En 1735, cet hôtel de Ville menaçait de s'effondrer. Sa démolition fut demandée le 16 août 1737. En remplacement, la ville loua une salle dans la rue aux Oignons.

Le 6 mai 1781, au cours de l'assemblée générale des habitants, il fut proposé l'achat d'une maison pour y établir le nouvel Hôtel de Ville. C'était l'ancienne manufacture de toiles peintes située dans la rue des oignons. Elle pouvait recevoir les différents logements, salles pour les assemblées, les brigades de maréchaussée, les greniers…

En 1737, la municipalité achète l'ancien hôtel des Cens, du XVI° s. , que les Bénédictines de Trainel (Aube), ont occupé de 1629 à 1652, pour reconstruire un hôtel de ville. Les plans de l'architecte Gilson sont retenus et l'exécution est réalisée en 1747-1748.

 

Melun, H de V jardins

Jardins de l'Hôtel de Ville, vers 1916

Melun, H de V et statue

Hôtel de Villes, en 2003

De l'ancien couvent, il ne reste qu'une tourelle dont on fit une copie, et érigée à l’autre extrémité de la façade.

Bien après 1966, une aile nouvelle fut aménagée pour la création de bureaux.

 

LES MAIRES DE MELUN

12.04.1676

 Pierre DUMONDE

12.04.1682

 Jacques LEFEBURE de LA VILLAROCHE

29.04.1685

 Jacques BELLANGER

25.04.1688

 Louis RIOTTE de PAUMOULIN

25.07.1696

 Louis de MONTAUL

absence de délibération de 1698 à août 1703

14.07.1704

 Thomas LEFEBURE du TILLET

19.12.1717

 Philippe MOREAU

03.05.1723

 Pierre LECLERC

15.10.1724

 Nicolas CHARLOT

10.10.1731

 Jean COLLEAU

26.06.1734

 Simon POIRET

18.04.1751

 Etienne GUERIN d'ESPINET

21.04.1754

 Georges LEFEBURE d'ESBOULLEAUX

13.04.1760

 Robert RAVAULT

27.07.1761

 Simon POIRET

25.06.1765

 Georges EICHER de la RIVIERE

03.08.1765

 Pierre MOREAU de la MAISON ROUGE

29.06.1768

 Georges EICHER de la RIVIERE

30.10.1771

 Alexandre GODIN

04.12.1772

 Pierre LEVEQUE

20.07.1777

 Pierre SIMON de VALBEL

12.08.1781

 François ROMAIN

31.07.1785

 François GITTON de la RIBELLERIE

14.02.1790

 Nicolas CHAMBLAIN

27.11.1791

 Jean CHAPELLE

15.12.1792

 Sébastien TARBE

25.10.1793

 Louis ESTANCELIN

28.12.1794

 Sébastien TARBE

08.11.1795

 Jacques DUVERGER

25.03.1796

 Alexandre ROUSSEL

04.06.1796

 Nicolas CHARBONNEAU

01.05.1797

 Guillaume GILBERT

10.09.1797

 Nicolas CHARBONNEAU

20.10.1797

 Nicolas PASSELEU

05.12.1797

 Germain LIGER

25.12.1799

 Nicolas ROYER

15.05.1800

 Jean Baptiste THIERRY

14.05.1813

 LEMAIRE, élu président du Conseil

21.04.1814

 LAJOYE, élu président du Conseil

02.05.1814

 Jean Baptiste THIERRY, reprend ses fonctions

02.05.1815

 Nicolas PASSELEU

01.08.1815

 Georges CHAMBLAIN

28.04.1824

 Antoine BERNARD de la FORTELLE

21.08.1830

 Georges CHAMBLAIN

18.10.1832

 Alexandre DROUYN

15.08.1835

 Adrien DELACOURTIE

27.08.1837

 Antoine BERNARD de la FORTELLE

09.08.1843

 Charles CLEMENT

04.03.1848

 Félix POYEZ

23.09.1851

 Pierre COCTEAU

24.07.1853

 Nicolas RIANT

28.10.1854

 Michel DESPREZ

07.10.1856

 Félix POYEZ

05.06.1871

 Ernest BANCEL

28.12.1874

 Jean Baptiste NIVET, premier conseiller, remplace le maire révoqué

14.01.1875

 Ernest BANCEL, nomination provisoire

15.05.1876

 Ernest BANCEL

10.08.1877

 Félix POYEZ, nommé président de la Commission

15.02.1878

 Ernest AUBERGE

07.10.1878

 PORCHON, 1er adjoint, suite à la démission de Ernest AUBERGE

02.11.1878

 Ernest AUBERGE

30.07.1879

 Ernest BANCEL

21.01.1891

 Marc BALANDREAU

20.05.1900

 René VILLENEUVE

15.05.1904

 Eugène DELAROUE

17.05.1908

 Eugène DELAROUE

10.12.1919

 Henry CRAVOISIER

09.08.1924

 Gabriel HOUDART

17.05.1929

 Gabriel HOUDART

Gabriel HOUDART reste maire pendant la 2nde Guerre Mondiale

18.09.1944

 André HERVIEU, élection par le Comité local de Libération

09.03.1945

 Léon JACQUIN, élu président de la Délégation spéciale suite à la dissolution du précédent conseil municipal

18.05.1945

 Maxime VERDEAUX

26.10.1947

 Gaston TUNC

10.05.1953

 Gaston TUNC

27.06.1955

 Maxime GALLAND

21.03.1959

 Jean PETIT

21.03.1965

 Jean PETIT

21.03.1971

 Marc JACQUET

19.03.1977

 Marc JACQUET

11.03.1983

 Marc JACQUET

27.04.1983

 Jean MALPEL

24.03.1989

 Jacques MARINELLI

24.03.2001

 Jacques MARINELLI

depuis 2002

 Gérard MILLET